rando 
Patrimoine
  Histoire municipale...
Conseil municipal en 1804
article publié le lundi 17 mai 2004 - visites : 12588



Aubazine, été 1804
Extraits des registres municipaux

grâce aux recherches de Thomas LOUIS


la vie de notre village sous Napoléon ....

... le maire de la commune d’Obazine canton de Beynat arrondissement de Brive département de la Corrèze, à monsieur le Général Préfet du même département aujourd’hui trente fructidor an douze de la République française en vertu du décret impérial du onze prairial dernier qui ordonne de trouver à une nouvelle circonscription de succursales ... pour le besoin des fidèles le maire de la commune a réuni les membres que composent le conseil municipal pour délibérer sur le contenu du décret précité et d’un commun accord il a été dit que notre commune n’est point susceptible, en aucune manière de réunion, que celles qui nous avoisinent sont celles Saint Hilaire du Peyroux de Dagniac de Lanteuil d’Albiniac et Cornil, et que la plupart des habitants malgré le zèle qu’ils ont pour remplir leurs devoirs de chrétien, il leur est impossible de se transporter dans aucune des églises des communes désignées a cause de l’éloignement des chefs lieux, des rivières des ruisseaux, des chemins difficiles et les pays montagneux qui se rencontrent de toute part.

Il est vrai que notre commune a été autrefois réunie a celle de Cornil pour le spirituel et jamais pour le temporel mais aussi la plupart des habitants ne s’y rendaient pas à cause de la difficulté du chemin, ils auraient été privés des secours spirituels sans le secours des deux monastères qui existaient alors dans notre commune. Cornil est éloignée de notre chef lieu de plus d’une demi lieu pour en faire le trajet. Le chemin qui y conduit est montagneux et laborieux, bourbeux, très pénible, impraticables même pour des personnes robustes dans un temps de neige ; il existe sur la route du cote de la Corrèze une forêt où habitent des bêtes sauvages, des loups et des chiens enragés. Les dernières années qui ont précédées la révolution deux loups en diverses reprises y ont dévoré un grand nombre des personnes au moins dix et sept moururent de leurs blessures ce qui avait donné de la terreur à tous les habitants des environs à plus de trois lieux à la ronde. De plus, il y a un ruisseau à passer qui dans certaines saisons est dangereux, et en outre l’église de Cornil n’est pas assez vaste pour contenir les habitants de deux communes puis qu’a peine elle peut renfermer les siens. L’église de Cornil est située sur un sol très élevé au sommet d’une montagne ou l’air est grandement froid presque toute l’année. Une telle position ne peut pas être avantageuse a des personnes qui y arrivent aussi accablés de fatigue. Nous ajoutons que la situation d’Obazine la grandeur et la beauté des deux églises assortie des belles cloches leur donnait même avant la première circonscription tous lieux des que les chefs lieux ne serait pas simplement celui d’une succursale et si aujourd’hui par un fatal destin on était privé de cette dernière, alors les habitants n’auraient pour partager que la consternation et la désolation puisque outre la perte qu’ils feraient de leur religion ils seraient encore réduits à la dernière misère.

Ce chef lieu est composé d’environ soixante maisons hormis cinq a six propriétaires les autres n’y vivent que de leur commerce notre église est un chef d’œuvre. La curiosité l’admiration même des architectes les plus expérimentés ne peuvent dire avec exactitude le nombre de personnes qu’elle peut contenir nous dirons simplement que nous la prenons pour une des plus grande de France et une des mieux en état de notre arrondissement, les réparations que nous avons à y faire s’évaluent a bien peu de choses. Sa longitude est de vingt toises autrement cent vingt six pieds et sa latitude de vingt toises cent vingt pieds, elle est située au centre d’une île dont plus de deux mille habitants qui la composent désireraient reconnaître leur chef lieu aussi les commissaires qui ont passé sur les lieux en quatre vingt onze n’hésitèrent pas un instant pour l’ériger en paroisse et elle fut reconnue pour une des plus jolie du diocèse ; le presbytère est vendu mais nous ne sommes pas embarrassés pour loger le desservant, au reste si vous doutiez de la réalité des faits ci-dessus énoncés nous vous prions d’envoyer un commissaire sur les lieux .

Patrimoine  ACTUALITÉS 


Pages suivantes :
... 9 10 11 12 13 ...


Aubazine sur France3
publié le mardi 29 mars 2011
mercredi 13 avril 2011

Des racines et des ailes
Des racines et des ailes le mercredi 13 avril à 20h35 sur France 3, ne manquez pas l’émission intitulée « Passion  ...
chemins d’Aubazine
publié le vendredi 4 février 2011
Le projet CHEMINS avance...
L’équipe de bénévoles regroupée autour d’élus municipaux et d’adhérents de l’association Histoire et Archéologie en Pays  ...
réouvert le 3 juillet 2010
publié le lundi 9 août 2010
samedi 3 juillet 2010

Canal des moines : inauguration officielle
Les travaux ont débuté il y a 4 ans et sont maintenant achevés. La réouverture du site au public a eu lieu le 3  ...
Patrimoine
publié le vendredi 6 août 2010
Monastère cistercien féminin de Coyroux
Plan du 2ème monastère d’Obazine avec : 1. Église (chœur) 2. Église (nef des moniales) 3. Bâtiments des moniales  ...
Patrimoine
publié le vendredi 30 juillet 2010
Chapelle Grecque
A l’époque contemporaine s’est constitué dans les bâtiments d’une ancienne ferme, un monastère féminin catholique de rite  ...
©2013 Mairie d'Aubazine Le Bourg 19190 AUBAZINE
mairie@ville-aubazine.fr
tél : 05.55.25.71.26 - fax : 05.55.25.76.80
Mentions légales - Contacts